Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par SADE Arnaud le Jeu 1 Oct - 20:15

Madame, Monsieur,
Je reviens vers vous suite à mon précédent courrier…
Ma démarche n’est pas de vous alerter sur une situation (que vous connaissez déjà), mais de vous proposer une voie, qui après étude et réflexion, nous semble celle qui peut nous éviter la faillite.
En effet, la conjoncture est dramatique et nécessite le recours à un conseil, spécialiste en la matière.
Suite à nos déboires, Nous avons été contactés par Mme HAAS, copropriétaire dans une autre résidence gérée par Appart City. Elle nous a proposé les coordonnées d’un avocat spécialisé dans les problèmes que nous rencontrons aujourd’hui, et qui s’est révélé très efficace pour renégocier les baux de plusieurs résidences gérées, en difficulté, et a aussi accompagné avec succès Angers dans ses recouvrements de loyers en obtenant le remboursement intégral des frais d’avocat...
Plusieurs résidences sont en train de se  regrouper derrière lui pour « négocier » car le temps des « référés » sera bientôt terminé et le cas de Saint Cyr montre que les problèmes les plus graves sont devant nous !
Nous avons étudié son profil, tant au niveau de son parcours, de son CV, que de son expérience… et nous sommes arrivés à la conclusion suivante : c’est l’homme qu’il nous faut pour éviter la faillite !
Il est spécialisé dans ce type d’affaires. Outre son statut d’avocat, il est expert-financier et a en plus, par le passé, dirigé des entreprises importantes et a également été chargé, à la demande de leurs actionnaires, de diriger plusieurs entreprises en difficulté, qu’il a restructurées ou redressées avec succès.

Il est donc  compétent pour expertiser l’état général (financier, comptable et commercial) d’Appart City et le fonctionnement de notre résidence, et ce, dans le  détail : sur le plan de la comptabilité générale, mais aussi analytique, de la politique commerciale, plans prévisionnels… bref, tous documents révélateurs, pour procéder à un audit approfondi et obtenir les réelles informations relatives au fonctionnement de notre résidence…
Il obtiendra la transparence que nous n’obtiendrons pas sans un spécialiste aguerri !
Seul un expert de cette trempe, peut nous obtenir toute la transparence sur la fiabilité réelle de la gestion et des comptes pratiqués par Appart City.  
Nous avons appris que la situation ne serait pas tout à fait celle qu’ils prétendent…. en particulier leur plan de financement n’est pas normal et les raisons pour lesquelles ils imposent des retards de loyers sont inacceptables.
Nous pensons qu’il est préférable désormais de nous appuyer sur un conseil qui est bien plus qualifié pour entreprendre des négociations indispensables mais complexes.
Les compétences requises, économiques, financières, stratégiques,  et l'habitude des négociations d’entreprise à haut niveau, ne sont pas du tout les mêmes que celles nécessaires pour faire des procédures de recouvrement (référés ou commandement de payer) qui sont à la portée de presque tous les avocats.
Nous avons aussi appris, de plusieurs sources concordantes, que Me Lorgeoux  était, avant 2011,  le directeur juridique de Domville Services (branche active de GFE) qui a travaillé sur les contrats de vente de nos biens… vendus outrageusement chers!
Il est incontestable que le vendeur de nos biens et leur exploitant actuel étaient liés. La fusion ne peut pas cacher  les mutations entre GFE, Domville services et Appart City… particulièrement quand on suit les équipes dirigeantes de ces entités qui sont passées allègrement d’un siège à l’autre !
Comme je l’ai dit précédemment, les enseignes changent et les équipent restent !
Nous n’avons aucun intérêt financier à promouvoir les services de Me Pechayre. Nous paierons intégralement, comme chacun de vous, notre part de prestation.
Contrairement à certains confrères, il ne propose nullement de services gratuits ou d’avantages financiers à celui qui lui ramènera un tel mandat ! De même il ne se fait « parrainer » par aucune association, dont certaines servent de « rabatteurs » à quelques avocats habitués de ce genre de pratique...
Précisément parce qu’il tient à son indépendance, que son approche est avant tout fondée sur la transparence et qu’il ne préconise jamais de « petits arrangements entre amis » comme il semble que ce soit le cas dans beaucoup de résidences... nous sommes simplement convaincus que Me Pechayre est le spécialiste et l’homme de la situation.
Ses tarifs (énoncés ci-dessous) sont modérés en comparaison de ceux pratiqués par Me Lorgeoux pour une simple assignation !
Je vous rappelle que St Cyr est au bord de la faillite et que devons rester solidaires face au bras de fer qui nous attend. C’est pourquoi, il nous faut choisir le conseil le plus compétent possible qui pourra intervenir dès que nous lui donnerons mandat.
Il nous propose les tarifs suivants, à la condition d’être au minimum 50 appartements à le mandater. En deça, il ne pourra pas inverser le rapport de force vis a vis d’Appart City, car notre regroupement massif et majoritaire derrière un avocat compétent,  dans cette phase, nous permettra de peser sur la décision.
De plus, au delà de 50 appartements, les honoraires de résultats seront dégressifs.
C’est donc la solidarité qui nous permettra de limiter les dégâts, et de trouver une issue favorable, voire bénéfique.
Voici les tarifs (ils figurent dans la convention ci-jointe) :
90 euros HT  (108 € TTC) par appartement (les parkings ne comptent pas), pour examiner de manière approfondie, la situation d’AC et celle de notre résidence, en extraire la REALITE dans le détail, ses origines et causes, et définir les préconisations à mettre en œuvre avec AC au mieux de nos intérêts.

Ceci inclut, si nous sommes d’accord,  la négociation des solutions avec AC.
Si la négociation aboutit, nous lui réglerons les honoraires de résultats  (voir le détail des tarifs sur la convention ci-jointe, (ils sont tout aussi raisonnables et dégressifs en fonction du nombre d’appartements).. Ainsi, il mettra en place les solutions retenues et contrôlera leur mise en application pour redresser la situation.
Pour info, mais nous n’en sommes pas là… si AC refusait les solutions proposées, ou même, si nous décidions de les quitter, Me PECHAYRE accepté de nous accompagner vers d’autres solutions.  
Il nous suffit de nous unir derrière lui et de le désigner comme notre conseil face à AC....
Nous vous demandons de vous mobiliser pour remplir la convention ci-jointe et la renvoyer le plus vite possible à Me PECHAYRE, afin qu’il puisse débuter son intervention dès que possible.
Comme la loi le prévoit, ce mandat oblige AC à le recevoir et à lui donner accès aux pièces demandées.
Vous devez également joindre votre règlement de 108 euros (par appartement), par chèque en lettre urgente (à l’adresse figurant ci-dessous), ou par virement (RIB ci-joint), afin qu’il valide votre mandat et intervienne au plus vite.
Pour pouvoir bénéficier de ses services… nous comptons sur chacun d’entre vous. L’union fait la force.
Vous trouverez La convention et le RIB en pièces jointes (+ la Une du magazine « que choisir » spécial « argent » qui dénonce les pratiques dont nous sommes victimes).

S’il manquait une pièce à réception, merci de nous la réclamer.
Bien cordialement
-----------------------------------------------
Catherine et Arnaud SADE
06 11 79 75 70
06 19 13 55 85
01 69 57 06 36
Pour info, voici ses coordonnées et références :
GOETHE Selarl
Philip Pechayre  (Avocat Associé Gérant)
6 avenue des Anglais
06400 Cannes
http://www.goethe-avocats.com/
Mail : philip.pechayre@goethe-avocats.fr
Téléphone : 04 93 38 76 28   et   09 81 65 41 46  Mobil : 06 08 18 60 69
Fax : 04 88 56 23 69
Horaires d'ouverture : du lundi au samedi: 9h-19h
EXPERIENCE D'AVOCAT: WEIL GOTTSHAL & MANGES et Associés (2006/2007), POULAIN & Associés (2008), et GOETHE AVOCATS depuis 2009
• Défense des investisseurs privés victimes des opérations de défiscalisation ( notamment LMP, LMNP) et montages divers. Négociation et actions en Responsabilité contre les initiateurs et les intervenants du montage;
• Baux commerciaux (résidences gérées): renégociation et contentieux des baux commerciaux
Il consacre aussi une partie de son activité au conseil et à l’assistance des Associations, Organismes Sans But Lucratif et des Entreprises solidaires.
Début 2015, il transfère le cabinet GOETHE à Cannes, dans de nouveaux bureaux et avec une équipe élargie pour mieux servir notamment une clientèle croissante d'épargnants et d'investisseurs privés victimes des schémas de défiscalisation ratés.
Fichiers joints
RIB Goethe.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(16 Ko) Téléchargé 3 fois
CONVENTION D'HONORAIRES SAINT-CYR.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(280 Ko) Téléchargé 6 fois

SADE Arnaud

Messages : 20
Date d'inscription : 10/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par loic.tardieu le Jeu 1 Oct - 22:00

Pour information :

Je prend seulement connaissance du dernier mail de Mr Sade dont je n'ai pas été destinataire.
Je tiens à préciser que cette initiative n'est en aucun cas menée ou coordonnée par  / avec les personnes ayant lancé l'association ni les précédentes initiatives...

Je tiens à ce qu'il n'y ait aucune ambiguité sur ce point et sur les conséquences que des intiatives clairement concurrentes risquent d'induire.


Personnellement je ne préfère pas parler du fond du mail, nous avons toujours eu pour souci de proposer le maximum d'ouvertures depuis le début des démarches et de communiquer avec le plus de transparence possible afin d'éviter toute division nuisible à nos intérêts, je préfère ne rien ajouter...

Cordialement
Loïc Tardieu

loic.tardieu

Messages : 173
Date d'inscription : 09/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par Pascal_StCyr le Jeu 1 Oct - 22:02

Bonjour Mr SADE,

Je me permets de vous répondre et de vous informer sur la situation des actions courante que nous sommes entrain de prendre pour la résidence de St Cyr.

Comme indiqué dans le courriel de Loïc Tardieu en date du 1er octobre, sur la création de l'association, celle-ci aura pour vocation de défendre l'ensemble des copropriétaires de la résidence de St Cyr.

De ce fait l'ensemble des actions qui doivent être entreprise pour défendre nos intérêts doivent l'être au sein de cette association afin d'éviter toutes divisions qui seraient nuisible à nos intérêts et surtout profitable pour notre bailleur actuel.

Comme vous le savez le 7 octobre quelques copropriétaires volontaire et bénévoles accéderont à des comptes plus approfondis de la part d'Appart'City (Je rappelle que seul les copropriétaires sont autorisés à  accéder à ces comptes).

De ce fait sans tous ces éléments, notamment financier, en notre possession nous ne pouvons pas proposer une contre proposition recevable pour le futur de notre résidence!!

Je trouve vraiment hatif, contre-productif le fait de vendre une "solution miracle" dont on ne connait au final aucun détails et qui mériterait au préalable une phase de réflexion prélude essentiel à l'action, afin de ne pas nous retrouver dans une situation plus catastrophique qu'elle ne l'est deja !!!

Je reprendrais simplement un courriel envoyé de Mr Pretot qui a partagé avec la mailing list l'avis de la résidence de Magny les Hameaux sur la question :


Je vois que Me Pechayre (alias GIGORCA) ne désarme pas : également propriètaire à Magny, il y plus de deux mois que nous avons débattu de l'offre de cet avocat et notre décision a été clairement NON (nous sommes constitués en association représentant plus de 90% des propriétaires).
Me Pechayre se fait fort avec un nombre suffisant de résidences de pouvoir faire plier AC : quelle stratégie, pour obtenir quoi, dans quelle échéance ....???  rien de tout cela n'est précisé dans son offre (car nous avons eu une offre !) sinon "je suis le meilleur, je les connais, rien ne sert de vouloir les attaquer AC pour récupérer les loyers, il faut viser le Long Terme ... etc. Etant mandaté par AC, on ne tiendrait pas un autre langage.

Quoi qu'il en soit je m'étonne que l'un de nous se fasse le porte-parole de cet avocat et nous demande immédiatement de payer des honoraires sans avoir la moindre idée de ce que nous allons obtenir. Personnellement je m'abstiendrai et crois plus à 1/ continuer à mettre la pression pour obtenir nos loyers (jusqu'à maintenant et preuve du contraire nos référés ont donné les résultats escomptés) et 2/ envisager dès à présent l'éventualité de pouvoir quitter AC en contactant d'autres entreprises : ZENITUDE, EXHORE (marque cerise)...etc qui peuvent être intéressées et ont déjà repris des résidences AC  3/ étudier le cas peut-être le plus probable où AC décide de faire un montage et transférer nos contrats de bail à une autre entreprise "sous-marine" d'AC avec demande des baisses de loyer tels que formulés par AC à la réunion du 17/09


J’espère sincèrement que nous puissions tous a travailler ensemble dans la meme direction, donc avec le même niveau d'information , afin de proposer des solutions qui seront pérennes pour notre investissement.
Bien cordialement,
Pascal

Pascal_StCyr

Messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par SADE Arnaud le Jeu 1 Oct - 22:15

Monsieur TARDIEU,
Contrairement à vos allégations, vous figuriez dans la liste de destinataires (cf ci-bas votre adresse surlignée) !!!
Évitez s'il vous plaît entretenir une polémique qui n'a pas sa place ici : il n'y a pas de "concurrence" de notre part mais seulement une volonté de partager nos idées avec le groupe.
Nous sommes vraiment désolés que vous vous comportiez ainsi à l'égard de membres qui ont peut-être aussi leur mot à dire dans cette affaire, n'êtes vous pas d'accord ?
Si votre messagerie Gmail fonctionne mal, nous n'y sommes pour rien.
Salutations.

SADE Arnaud

Messages : 20
Date d'inscription : 10/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par loic.tardieu le Jeu 1 Oct - 22:36

Mr Sade, il ne me semble vous avoir jamais empêcher de vous exprimer, étant administrateur (et créateur) de ce forum, je vous laisse vous y exprimer librement justement.
Je remet juste les choses au clair par rapport à l'association et ce que vous proposez.

Et soyez honête svp, vous ne partagez pas des idées en l'occurence, vous fournissez directement un rib pour faire un virement et lancer une action avec Me Paicheyre ( qui n'aura pour seule conséquence que de parasiter complètement les autres actions en cours)
Tout cela sur la base de votre étude approfondie...dont vous ne livrez aucun élément concrêt...la dernière fois que j'ai écouté sans rien dire de tels arguments, j'ai signé un lot chez Appart'City...

Pour les idées je vous avais même proposer de participer au bureau de l'association à un moment, je n'ai eu aucune réponse de votre part, idem sur la proposition de comparatif des avocats conseil qui aurait pu inclure Me Peicheyre.

cdt

loic.tardieu

Messages : 173
Date d'inscription : 09/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par oily91 le Jeu 1 Oct - 23:13

Bonsoir Mr Sade,
Je dois avoir aussi un soucis de messagerie Yahoo,car je n'ai pas reçu ce mail de votre part non plus.
Je tiens a vous rappeller que depuis un moment Mr Tardieu fais partie des personnes qui sont très active pour faire avancer les choses et que jamais dans ses propos il a entretenu une sois disant polémique.
Chacun a le droit de s'exprimer et de faire des propositions mais de façon constructive, si chaque copropriétaire procède de la même façon en apportant sa solution miracle ce sera ingérable.
De plus Mr Reydon à les compétences requise et toute ma confiance pour analyser les comptes d'AC le 7 Octobre 2015, donc je ne vois pas de plus value a faire intervenir un avocat.
Comme vous le savez l'association à été crée et je n'ai pas le souvenir d'avoir lu un message de votre part pour votre participation au bureau, alors merci de ne pas remettre en cause l'implication des bénévoles.
Essayons de travailler tous dans le même sens en s'entraidant chacun les autres.
Cordialement
Mr Vicaire Président de l'association Saint Cyr l'école

oily91

Messages : 16
Date d'inscription : 12/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

DROIT DE REPONSE DE Me PECHAYRE

Message par Claudine HAAS le Mar 13 Oct - 23:00

Bonsoir à tous,
Ci-dessous un droit de réponse de Me Pechayre suite aux attaques injustifiées:
Chers copropriétaires d’Appartcity et Park & Suites
Il n’est pas dans mes habitudes de répondre aux mails polémiques, qui me citent et
que je reçois seulement en copie !
Cependant, trop  c’est  trop,  et  puisque  je suis  «  cité  »,  je  répondrai  avec…
«modération».
Pour dire seulement à tous que je suis au service de ceux qui me font confiance en
m’efforçant  de  leur  apporter  une  valeur  ajoutée sans  doute due  à un  parcours
inhabituel pour un avocat.
Avec mes clients, nous établissons un accord sur quelques règles simples :
Nous  nous  efforçons  de  regrouper  au  moins  80  %  des  copropriétaires de  chaque
résidence : parce que l’union fait la force, que le partage des coûts réduit la charge
de chacun, que l’union évite les divisions et les clans qui ne servent qu’Appartcity…
et que je déteste perdre du temps à tenter de réconcilier des clans irréductibles !
Nos clients apprécient une prise de risque partagée, avec des honoraires de résultat
qui représentent 50 % de nos honoraires.
Nous  excluons  de  nos  regroupements  et  de  nos  échanges  d’informations  les
«ramasseurs»  de  lots  (certains  copropriétaires  qui  rachètent  à  vil prix  des
appartements à des copropriétaires aux abois)
Nous n’acceptons aucun « arrangement entre amis » à l’intérieur de nos collectifs :
tous les copropriétaires sont traités à égalité pour nos honoraires et en fonction de
leur nombre de lots !
Nous comprenons qu’une bonne négociation vaut mieux qu’un mauvais procès
Nous ne négocierons jamais sans la présence d’au moins un des représentants des
copropriétaires.
Nous  savons  que  le  problème  avec  Appartcity  n’est  que  très  partiellement  un
problème  juridique,  mais  surtout  un  problème économique  et  financier  qui  doit  être
traité avec les compétences appropriées.
Nous comprenons qu’Appartcity et ses dirigeants sont ce qu’ils sont et que jusqu’à
nouvel ordre c’est avec eux qu’il faut « discuter » sans « états d’âme »
Je  souhaite  garder  mon  indépendance  totale  qui  est  l’une  des  garanties
principales que je dois à mes clients.
Je ne suis « sponsorisé » par aucune fédération !
Je ne suis cependant pas du tout un ennemi des associations ni des fédérations qui
sont légitimes pour beaucoup de choses !
Chacun d’entre vous sait bien qu’il y a d’autres avocats capables de vous défendre
en dehors de ceux qui sont « sponsorisés » par une fédération ! Chaque association
est  absolument  libre  de  choisir  son  conseil  !  Chaque  association  est  aussi
absolument  libre  de changer  de  conseil  en  raison  de  l’évolution  de  la  situation  qui
peut justifier de faire appel à un nouveau profil que l’association estime plus adapté!
Je n’ai jamais eu, de lien ni direct ni indirect, avec aucun des membres de l’équipe de
direction d’Appartcity, ni avec aucune des sociétés des deux groupes fusionnés ! Je
n’ai  d’ailleurs  jamais  rencontré  aucun  des  membres  de  l’équipe  de  direction
d’Appartcity ! Et lorsque ce sera le cas, pour servir mes clients, je garderai la ligne
qui est la mienne depuis le début!
Je n’ai qu’une seule attitude : un mélange de fermeté pour exiger la transparence et
la clarté, mais aussi la souplesse et la créativité pour rechercher les solutions.
Appartcity n’est pas un ennemi, c’est simplement un problème à résoudre pour mes
clients !
Mon analyse de la situation et de la conduite à tenir en face d’Appartcity :
Il s’agit de choses simples que je précise ici pour éviter les propos déformés :
Il n’y aura pas de sécurité de paiement des loyers tant que le financement du besoin
en fonds de roulement d’Appartcity ne sera pas réorganisé pour éviter de dépendre
comme aujourd’hui des retards de loyers ! Appartcity continuera à faire sa trésorerie
sur  le  dos  des  copropriétaires  tant  que  les  banquiers  lui  demanderont  un  taux
d’intérêt  d’autant  plus  élevé  qu’ils  n’auront  pas  confiance  dans  sa  stratégie  et  sa
solidité financière.
Il faut  donc  rester  «  intraitable  »  sur  le  paiement  des  loyers,  quelle  que  soit  la
situation  de  la  résidence  !  Les  loyers  doivent  être payés  à  l’échéance.  Les  référés
sont donc légitimes même s’ils ne résolvent rien ! Ils ne dureront peut-être plus très
longtemps, si Appartcity met enfin en place un financement normal.
Cependant le jour où Appartcity paiera régulièrement, il faudra quand même toujours
comprendre  et  NÉGOCIER  l’avenir  de  chaque  résidence  qui  a un  problème  de
rentabilité !
Chaque  résidence  est  un  cas  particulier  qui  doit  être  analysé  sur  des  bases
économiques  avant  tout! La  situation  de  la  résidence  :  début,  milieu  ou  fin  de  bail
change les rapports de force! Il faut vérifier et analyser les causes des difficultés et
évaluer les solutions envisageables, en examinant les « marges de manœuvre » et
les  « alternatives  »  pour  chercher  le  meilleur  équilibre  possible  entre  les  efforts  à
consentir par les parties en présence.
Les  solutions  sont  donc  différentes  pour  chaque  résidence !  Aucune  solution
«globale» ne résoudra le problème des résidences en situation difficile.
Dans  tous  les  cas,  il  faut  éviter  les  approches  simplistes  et contreproductives:
assigner en redressement judiciaire, ou même en résiliation sont deux exemples de
stratégies  contreproductives  que  notre  cabinet  refuse  d’engager,  du  moins  dans  la
situation actuelle.
Dans  la  plupart  des  cas,  le  choix  d’opposer  une  résistance  juridique  aux
«propositions» d’Appartcity est improductif et voué à l’échec !
Il  y  a  toujours  plus  d’intérêt  à  négocier un  bon  compromis  plutôt  que pratiquer
la politique de l’autruche ou la « guerre » des tribunaux.
Il faut cependant rester lucide :
La société perd encore de l’argent, mais elle finira par en gagner, parce qu’elle prend
des  mesures  d’économies,  réorganise  son marketing, modernise  et  rénove  les
résidences anciennes (souvent  à  vos  frais).  La  société  finira  par  se  débarrasser
des résidences  non  viables  et  par  rentabiliser  celles  qui  sont  viables,  mais
déficitaires.
En cas de dépôt de bilan, il est faux de dire aux copropriétaires qu’ils choisiraient leur
repreneur, car c’est le tribunal qui déciderait entre les offres qui lui seront présentées.
L’avis qui serait demandé aux copropriétaires ne sera pas « décisif » !
Il n’y aura pas de miracles, pour les résidences déficitaires: soit, les copropriétaires
accepteront  un  compromis  avec  des  efforts, soit, Appartcity laissera  partir  ces
résidences qui devront accepter des sacrifices avec le nouvel exploitant aussi !
Même si Appartcity trouve les financements dont il a besoin, change d’actionnaire, ou
trouve un repreneur il faudra résoudre le problème des résidences non rentables ! Et
ce problème ne pourra pas toujours se résoudre seulement en augmentant le prix de
journée  ou  le  taux  d’occupation,  car  ceci  ne se  décrète  pas  sur  un  marché  «
compétitif » !
La vérité oblige à dire que dans certains cas les loyers sont trop élevés parce que
les appartements  ont  été  vendus  beaucoup  trop  cher  !  Certaines  résidences  ont
aussi été  ouvertes  sans  étude  de  marché sérieuse  et  par  conséquent  sont  très
difficiles à rentabiliser! Ce sera parfois dur d’admettre cela! Pour différentes raisons,
il est rarement possible de rechercher les « coupables » et difficile de demander des
comptes  aux  vrais responsables  de  cette  situation  ! Mais  il  faudra  bien  tirer  les
conséquences de ces situations sur les loyers… tout le problème sera de négocier le
plus juste compromis possible !
Il y aurait aussi beaucoup de choses à dire sur les «petits arrangements entre
amis» qui se développent autour de la situation d’Appartcity !
Appartcity lui-même pratiques des paiements préférentiels qui divisent et créent un
climat malsain, parmi les copropriétaires, qui ne profite en réalité qu’à…Appartcity.
Il y aurait beaucoup de choses à dire aussi sur les « guerres » quasi politiques qui se
déroulent par mail et dont je suis parfois l’enjeu bien contre ma volonté ! Mais je ne
dirai rien là-dessus, ici !
En conclusion :
J’exerce  mon  métier  d’avocat  exclusivement  au  service  des  copropriétaires  et  des
investisseurs privés qui sont victimes de placements qui tournent mal !
J’apporte à ceux qui en ont envie mon expérience originale et je mets à leur service
mon  énergie  déterminée,  ma  ténacité  et  les diverses  compétences  que  j’ai  pu
acquérir !
Je ne suis pas d’accord sur les objectifs de ceux qui veulent à tout prix faire chuter
Appartcity  !  J’invite tous ceux  qui  croient,  comme  moi, à  la  force  de  la  négociation
sans faiblesse, mais avec lucidité et pragmatisme, à soutenir ces idées et à les faire
prévaloir partout dans vos associations et auprès des copropriétaires… de toutes les
résidences.
Et je reste dans tous les cas pour ceux qui me font déjà confiance, et pour les autres
aussi
Votre bien dévoué
Philip Pechayre
Associé Gérant
GOETHE Avocats
philip.pechayre@goethe-avocats.fr

Claudine HAAS

Messages : 3
Date d'inscription : 15/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilité d'aller plus loin pour éviter la casse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum